Sophrologie et gestion du stress

10 septembre 2020

Le stress est une réponse naturelle à une situation qui demande une adaptation de notre part.

Par exemple, je suis en train de marcher vers l'arrêt de bus où je vois le bus garé et le chauffeur en pause à côté. Si je vois que le chauffeur monte dans le bus et démarre, je m'adapte et mobilise mes ressources pour presser le pas ou courir pour l'attraper. Une fois dans le bus mon stress redescend, je peux souffler et me détendre.

Donc, dans une une certaine mesure, le stress nous est utile.

C'est lorsque nous pensons ne pas être capable de nous adapter que le stress devient problématique. Dans ce cas, la nécessité d'adaptation s'accompagne de pensées négatives et d'émotions désagréables qui nous prennent de l'énergie et parfois nous paralysent. Un cercle vicieux s'enclenche alors : puisque nous ne nous adaptons pas ou pas de façon appropriée, le niveau de stress augmente (un peu comme si la partie de nous chargée de nous mobiliser décidait de parler plus fort pour se faire entendre), tout comme l'intensité des pensées négatives et émotions désagréables.

La base de la gestion du stress est l'équilibre général : si je me sens fatiguée, pas en forme, il y a peu de chance pour que je me sente capable de m'adapter à toutes les situations qui se présentent.

La sophrologie peut aider à améliorer son équilibre général en apprenant à écouter son corps, à se détendre et à respirer.

De manière générale, si j'ai une relation apaisée avec toutes mes émotions, je me sentirai sûrement plus capable de m'adapter à n'importe quelle situation. Il s'agira donc par la suite d'apprendre à gérer les émotions et à se détacher des pensées qui viennent brouiller la demande d'adaptation. Des exercices de sophrologie spécifiques permettent d'apprendre à accueillir et reconnaître chaque émotion afin d'en comprendre le message et d'agir en conséquence. La pratique régulière de la sophrologie entraîne à faire le tri entre sensations, émotions, pensées, réflexions, idées... et à moins se laisser submerger par ces différents flux.

Viens alors le moment de passer à l'action. Pour cela, la sophrologie nous aide en stimulant la présence de nos capacités, de nos ressources, et en nous préparant au passage à l'action à travers des exercices de visualisation notamment. Un peu comme un skieur qui vit sa course dans sa tête avant de se lancer.

Enfin, la sophrologie nous aide également à savoir ce que nous voulons vraiment, en cohérence avec notre moi profond. Les difficultés et autres moment d'adaptation semblent alors beaucoup facile à traverser, puisque je sais où je vais et pourquoi j'y vais.

Le programme varie en fonction de chacun, mais vous avez là les principaux axes de travail en matière de gestion du stress.

Au-delà de ces différents axes de travail, la régularité est essentielle : seule une pratique régulière permet de constater un mieux-être.

C'est pour cela que je propose systématiquement à mes clients d'enregistrer la séance sur leur téléphone portable, afin que chacun puisse refaire les exercices le plus souvent possible.

Tout comme dans un entraînement sportif, les résultats obtenus sont corrélés la régularité et à la variété des exercices pratiqués.

Sentez-vous libre de me contacter si vous sentez que vous avez besoin d'être accompagné.e pour assembler certaines pièces de ce puzzle.

Article précédentArticle suivant